• Romance et relations familiales

    Les relations familiales La romance n'est pas seulement une histoire d'amour entre deux personnages : la littérature sentimentale, comme son nom l'indique, repose sur les sentiments des personnages, leurs ressentis, leurs émotions. Le sentiment est placé au centre du récit, tout simplement. Et bien souvent, des relations familiales compliquées viennent s'ajouter à l'intrigue amoureuse.

     

    C'est là l'occasion d'approfondir des personnalités différentes, au sein de schémas familiaux parfois complexes. Pas trop, bien entendu... Car dans la romance, les choses doivent rester compréhensibles et les problèmes trouver une solution - la plupart du temps ; parfois, on peut aussi laisser quelques nœuds non résolus, ce qui fait plus réaliste.

     

    Au sein de mes romances, j'ai déjà expérimenté des relations familiales difficiles vécues par l'un ou l'autre de mes personnages, voire les deux. wink2 Des secrets de famille, des héros orphelins, en deuil ou pas, en rupture avec leur famille ou leur passé, rejetés par leurs parents ou leur fratrie, incompris par leurs proches, élevés par un autre membre de leur famille... Une fois créés mes personnages, j'aime beaucoup leur construire un passé un peu lourd et voir leurs réactions face aux événements que je leur envoie. Je dis "voir" et non "écrire", car en plus du caractère que je leur crée, j'assiste souvent à un phénomène plaisant, et assez courant : voir évoluer ses personnages spontanément. En se laissant guider par son instinct durant la phase d'écriture, on leur laisse libre court de se développer seuls, au fil du récit... Et c'est une expérience très agréable !

     

    En tant que lectrice également, j'aime assez les romances émaillées de relations familiales conflictuelles. Il faut, par contre, que les conflits en question ne soient pas trop anachroniques (pour les romances historiques, mon genre de prédilection), sinon je me bloque, et j'ai ensuite beaucoup de mal à terminer ma lecture...  

     

    Voici d'ailleurs quelques titres que j'ai appréciés, où les rapports familiaux jouent un rôle important :  

    - Les quatre filles du docteur March, de Louisa May Alcott.

    - Une fée à Glade of Oaks, d'Amanda Bayle.

    - Les Insoumises t. 1, Audrianna, de Madeline Hunter.

    - L'héritier de Shlebourne, d'Anne Herries.

    - La fausse mariée, de Margareth Moore.

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :