• Histoire et romance : le juste équilibre à trouver

    Histoire et romance : le juste équilibre à trouver La question qui se pose est la suivante : dans quelles proportions doit-on privilégier la petite histoire (l'intrigue amoureuse, l'évolution des personnages) au sein de la grande histoire (le cadre historique construit le plus fidèlement possible) ?

     

    Pour moi, il s'agit d'un savant dosage, dont un excès dans un sens ou dans l'autre peut lasser le lecteur et le pousser à refermer le livre - ou à éteindre sa liseuse. Le cadre historique doit être le plus proche possible de la réalité : pas question de jouer avec l'Histoire ou bien de jongler avec les dates... L'Histoire se respecte ! Mais attention...

     

    Il ne faut pas oublier non plus que le lecteur d'une romance n'a pas acheté un livre d'histoire, mais une romance. Rien de tel pour lasser le lecteur que de l'embarquer dans une dissertation historique, sous prétexte de montrer ses connaissances ! Car la magie est alors rompue. Moi la première, même si j'aime l'histoire, j'attends d'une romance qu'elle me permette de rêver et non de prendre un cours ; si je veux lire un livre d'histoire, j'ouvre un livre d'histoire.

     

    A mon sens, lorsqu'on a établi un cadre suffisamment précis, priorité doit ensuite être faite à l'intrigue. L'histoire entre les personnages doit être crédible, et pour cela on doit "lâcher la bride" aux personnages et les laisser évoluer d'eux-mêmes dans l'univers qu'on leur a créé. Et là, un nouveau problème ne tarde pas à se poser...

     

    Pour rester dans le cadre de la romance, avec ses codes et ses impératifs, l'auteur est parfois confronté à un cruel dilemme... Accepter, ou pas, un certain degré d'anachronisme dans la pensée et les actions des personnages.  Je m'explique : dans certaines situations, de véritables hommes et femmes du temps passé n'agiraient pas comme nous, n'auraient pas les mêmes réflexions. C'est un fait. Mais rester accrochés à une vision purement historique nous conduirait alors à sortir du cadre de la romance !

     

    Je pense en particulier à la façon d'aborder l'amour et le mariage, point central de l'intrigue d'une romance. Si l'on devait évoquer la chose historiquement, les mariages arrangés ne seraient pas vraiment idylliques, les personnages auraient un champ d'action beaucoup moins large, la religion et l'enfantement occuperaient le centre des préoccupations conjugales... Et le viol serait monnaie courante. Rien que pendant la Renaissance, saviez-vous que si la jeune femme acceptait d'écouter les flatteries de son soupirant, celui-ci était en droit de passer aux actes ? Aux yeux de tous, elle avait donné son accord tacite rien qu'en accueillant favorablement ses mots doux. A autre époque, autres mœurs... Et, soyons réalistes, il est impossible d'écrire une romance historique en conservant les mœurs de l'époque en question ! sarcastic  

     

    Pour ma part, j'essaie de rester le plus fidèle possible au cadre historique, sans perdre de vue que j'écris de la romance... Et lorsque cela s'avère indispensable, je m'autorise à conférer un soupçon de modernité à mes personnages, afin de créer une belle histoire romantique.

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 10:08

    Le dosage doit en effet être bon. J'aime lire des romances historiques, il y a bien longtemps que je n'en ai pas lu d’ailleurs,mais j'ai horreur de l'Histoire. Comme quoi, ce genre ne doit pas être un livre d'Histoire, tu as tout à fait raison.

    2
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 10:16

    Personnellement, même en adorant l'Histoire je déteste lorsque l'auteur déborde de son cadre fictif pour étaler des données gratuitement... Ca se voit immédiatement, et un excès d'infos peut saturer la part de notre esprit qui demande à rêver. Il y a des moments où je ne lis que des manuels d'histoire, quand l'envie m'en prend, mais les romans doivent à mon sens rester des romans. Alors je te comprends tout à fait ! Bonne journée. wink2

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :